Projet d'urbanisation du site Josaphat

Quelle qualité de vie pour les futurs....et anciens riverains?

Interpellation des partis politiques avant les élections d'octobre 2018

Le Comité de la Friche Josaphat, que le comité de quartier soutient, a rédigé au début du mois d’août 2018 un questionnaire relatif à la position des partis politiques, concernant le « Projet d’Aménagement directeur - PAD Josaphat ».

 

Ils sont heureux de constater que sur 12 partis consultés, 5 réponses ont été obtenues dans les Délais (CDH, Ecolo-Groen, Liste du Bourgmestre, MR, PTB); une réponse hors délais (SPA); et une simple déclaration d’intention d’Elio di Rupo (PS) qui promeut un «éco-socialisme local» (à confronter à la réalité du projet de la Région).

 

Toutes les réponses sont consultables ci-dessous.Afin de faciliter la lecture des différentes réponses, vous trouverez le questionnaire de base. Après avoir minutieusement parcouru les différentes réponses, le comité de la friche a établi le résumé des réponses au questionnaire ainsi que leurs commentaires avec certains extraits offrant ou fermant des perspectives.

 

Questionnaire
2. Questionnaire de base Friche Josaphat
Document Adobe Acrobat 168.6 KB
Analyse des réponses par le comité de la friche Josaphat
2018 10 résumé des réponses réalisé par
Document Adobe Acrobat 551.1 KB
3. CDH Questionnaire Friche Josaphat.pdf
Document Adobe Acrobat 196.1 KB
4. EcoloGroen Questionnaire Friche Josap
Document Adobe Acrobat 378.3 KB
5. Liste Bourgmestre Questionnaire Frich
Document Adobe Acrobat 217.5 KB
6. MR&citoyen Questionnaire Friche Josap
Document Adobe Acrobat 182.3 KB
7. PS-Elio Di Rupo.pdf
Document Adobe Acrobat 58.2 KB
8. PTB questionnaire Friche Josaphat.pdf
Document Adobe Acrobat 181.1 KB
9. SPA Questionnaire Friche Josaphat.pdf
Document Adobe Acrobat 272.0 KB

Information ou consultation du public ?

En vue de faire appouver le PAD (plan d'aménagement directeur) préparé depuis des années sans aucune consultation du public et dont une partie est déjà proposée aux promoteurs, l'autorité souhaite tardivement faire appel au public pour entendre leurs suggestions et les éléments/incidences qui devraient faire l'objet d'une analyse à joindre au PAD. Elle a mandaté Perspective.brussels pour réaliser le PAD et la consultation.

 

Ces consultations sont organisées sur de nombreux projets urbains en région bruxelloise dans un délai très (trop) court.

 

Pour chaque projet, 2 séances d’information. Pour Josaphat le vendredi 8 juin de 11h00 à 12h30 et le lundi 11 juin de 20h00 à 21h00 à la rue de Namur.

 

A partir du 18 mai et pendant 30 jours après la date de la présentation,  Perspectives bruxelles (en charge du PAD) répondra à vos questions, recueillera vos observations et suggestions. Des permanences sont organisées, chez perspective et dans les communes concernées par le PAD.

 

Chez perspective.brussels (rue de Namur 59, 1000 Bruxelles)

Les mercredis de 13h30 à 16h30

Les jeudis de 17h00 à 19h00 (uniquement sur rendez-vous)

Les vendredis de 9h30 à 12h30

 

Dans la commune de Schaerbeek   (Mediapark, Josaphat) : lundi 18 juin de 9h à 11h30

 

Pour adresser vos observations, perspective.brussels propose de remplir un formulaire. Vous pouvez également envoyer vos remarques et suggestions : par courrier adressé à perspective.brussels (rue de Namur 59 à 1000 Bruxelles) en mentionnant bien le NOM du PAD concerné. par mail à l’adresse pad-rpa@perspective.brussels 

 

Les réponses sur le site sont balisées au moyen d’un menu déroulant et limitent les réponses, sans permettre aucune nuance.Il est donc préférable de répondre par courrier ou par mail.

 

Nous pensons utiles que vous fassiez vos remarques et ce avant le 8 juillet 2018 impérativement. si vous le souhaitez, le comité de la friche Josaphat que nous soutenons a établi un courrier tpe que vous trouverez en annexe.

 

plus d'info sur le site de Perspectives brussels

http://perspective.brussels/fr/actualites/du-4-au-11-juin-2018-la-semaine-des-grands-projets-urbains

 

 

Pad Josaphat - propositions de remarques
PAD courrier de mobilisation.docx
Document Microsoft Word 22.6 KB

2017, quoi de neuf?

 

Le projet d’urbanisation du site ferroviaire Josaphat n’a pas fort avancé en 2017, la Société d’Aménagement Urbain (SAU), propriétaire du site, attendant patiemment l’approbation du COBAT (le code bruxellois d’aménagement du territoire) pour « poursuivre » l’élaboration d’un PAD (plan d’aménagement directeur ) en profitant des avantages de cette nouvelle réglementation (cfr précédent info bulletin). La SAU a néanmoins profité de ce délai d’attente pour rédiger une brochure publicitaire sur le devenir du site « vivre et travailler dans un parc » et pour lancer un nouveau site internet (http://www.josaphat.brussels).  

 

 

 

Ces sites et brochures présentés comme informatifs par la SAU ne sont qu’une vitrine publicitaire du projet, occultant totalement les points problématiques (vous ne trouverez par exemple aucun élément relatif à la mobilité !) et présentent des images de synthèse trompeuses, au regard des gabarits annoncés.

 

 

 

Cette publicité « orientée » de la SAU a inspiré le détournement ci-joint, réalisé par quelques voisins en vue des séances d’information et visites organisées lors du dimanche sans voitures.

 

 

 

A peine le COBAT adopté au Parlement bruxellois le 13 octobre 2017, la SAU lançait un marché public visant à désigner un développeur qui sera chargé de réaliser la première phase de développement immobilier du site Josaphat. Cette première phase concerne 66.000 m² hors sol sur 3ha63 et représente environ 650 logements constitués pour moitié de logements à commercialiser sur le marché privé et pour moitié de logements publics de différents types.

 

 

 

Le marché sera attribué à l’issue d’un dialogue compétitif qui consiste à faire évoluer le projet avec chaque développeur participant étape par étape. A terme le marché sera attribué au développeur dont l’offre répondra le mieux aux exigences et aux ambitions du pouvoir adjudicateur, la SAU en l’occurrence. 7 candidats maximum seront sélectionnés et invités à participer au dialogue compétitif. Cette sélection concerne exclusivement les développeurs et leurs partenaires, pas encore les architectes. Date limite de remise des demandes de participation : 28 février 2018.

 

 

 

Planning indicatif :

 

Sélection qualitative, mars 2018 : 7 participants retenus

 

1ère étape de dialogue, août 2018 : 5 propositions retenues

 

2ème étape de dialogue, février 2019 : 3 propositions retenues

 

Mai 2019, remise des offres finales

 

Septembre 2019 : Attribution du marché

 

 

 

En parallèle avec cette procédure d’attribution de la première phase du projet à un promoteur privé, la SAU devrait poursuivre la réalisation et l’approbation du PAD (avec enquête publique, enfin !…) et mettre en œuvre la phase 0, soit la réalisation du parc public et de quelques infrastructures (voiries) publiques.   

 

A l’initiative de quelques riverains, une rencontre a été organisée en septembre avec Cécile Jodogne et des interpellations parlementaires ont relayé les légitimes inquiétudes des riverains (cfr pétition), sans modification à ce stade de la ligne de conduite de la région bruxelloise, de la SAU ou de l’administration de l’urbanisme et du patrimoine (BUP). Ces instances partagent il est vrai la même vision et couleur politique et profitent en outre d’un cadre légal fait sur mesure, ce qui permet d’avancer dans la concrétisation du projet sans se soucier d’une quelconque remise en question...

 

           

 

Face à ce constat, différentes demandes d’informations ont été réalisées par une riveraine en vue d’obtenir toutes les études et/ou rapport d'incidences du projet.  Il a fallu l’aide du responsable du site Transparencia, des courriers aux communes de Schaerbeek et Evere ainsi qu'à la Région bruxelloise et à la SAU et même une démarche en recours auprès de la CADA (commission d'accès aux documents administratifs) pour enfin obtenir quelques études intéressantes mais accompagnées d’un commentaire explicite sur la valeur de celles-ci : « Qu’il me soit permis d’attirer votre attention sur le fait que les études communiquées sont aujourd’hui pour la plupart périmées et non pertinentes eu égard au projet qui sera effectivement développé pour la ZIR 13. En effet, le Gouvernement bruxellois s’est prononcé le 1er  décembre 2016 en faveur d’importantes modifications à apporter au projet, à transcrire dans un projet de « Plan d’Aménagement Directeur » (PAD) actuellement à l’étude. Ce projet de PAD sera soumis à un nouveau RIE (rapport d’incidences sur l’environnement) actualisant le RIE établi sur le plan de 2014. Le projet de PAD sera également soumis aux mesures d’information et de participation des publics concernés. »

 

 

 

Vu l’avancement du projet et le lancement de l’appel au promoteur alors que le PAD et le nouveau RIE ne sont pas encore réalisés ( !!!),  différents mails ont été envoyés par une riveraine à différentes instances, avec le soutien du comité de quartier. Vous trouverez ci-après le texte de ces interpellations.

 

                                                                                               

 

« Concerne le projet d’aménagement de la ZIR n° 13, ancienne gare de triage Josaphat à Schaerbeek.

 

                Nous venons d’apprendre que la Société d’aménagement urbain (SAU) lance le marché public pour la première phase de développement immobilier de la ZIR n° 13, ancienne gare de triage Josaphat, située sur les communes d’Evere et de Schaerbeek.

 

                Nous prenons l’initiative de vous interpeller en tant que …………                       

 

                A ce titre, nous vous demandons d’intervenir et de mettre au débat public la politique menée par la Région de Bruxelles-Capitale en matière d’aménagement urbain sur le site de l’ancienne gare de triage Josaphat.

 

Pour résumer la situation :

 

                La Société d’Aménagement Urbain (SAU) lance actuellement un marché public visant à désigner un développeur qui sera chargé de réaliser la première phase de développement immobilier du nouveau quartier durable Josaphat. Cette phase se situe uniquement sur la commune de Schaerbeek.

 

                La SAU prévoit d’implanter sur toute la friche 1600 logements, une école, deux crèches, 1 hôtel, des bureaux, ....et conserve la zone industrielle ainsi que Kituro (club de rugby)

 

sans aucune concertation avec les habitants et les comités des quartiers périphériques,

 

faisant fi des gros problèmes de mobilité qu’entraînera ce projet pharaonique, même si un membre de votre gouvernement tente de nous rassurer en nous disant que « La Région construira par phases....... et s’arrêtera quand ce sera bouché ».

 

sans se préoccuper des conséquences environnementales,

 

sans tenir compte de l’existant en matière de faune et de flore : il s’agit du  troisième espace vert bruxellois en terme de biodiversité,

 

sans tenir compte des autres projets immobiliers programmés à Schaerbeek, Evere, et dans les communes voisines.

 

en « saucissonnant » le projet ce qui évite une étude d’incidence globale.

 

                Les habitants de Schaerbeek, Evere, Woluwe-Saint-Lambert et Etterbeek se sentent concernés par le devenir de cette friche. Ils ne sont ni informés sérieusement ni écoutés par l’instance régionale, ce malgré une pétition signée par près de 1000 familles, deux interpellations citoyennes, et une rencontre avec Madame Cécile Jodogne.

 

                Les habitants ne sont pas opposés à l’urbanisation de la friche. Ils réclament une urbanisation humaine, intégrée et durable dans tous les sens du terme. Ce lotissement situé dans une « cuvette » avec très peu de voies d’accès sera source de pollution atmosphérique, sonore, visuelle et des sols. Une telle concentration laisse peu de places aux espaces verts pour les futurs habitants.

 

              Nous nous opposons donc à un projet de cette envergure, qui n’aura aucun lien tant par sa taille que par son implantation avec les quartiers environnants de Schaerbeek, Evere, Woluwe-Saint-Lambert, Etterbeek. A cet effet, les différents comités de quartier impactés se mobilisent.

 

                En terme de grandeur, nous sommes confrontés à un exemple de gestion inacceptable de l’espace public, privatisé par la Région bruxelloise dans le but unique de favoriser la promotion immobilière.

 

                En résumé : nous attendons de votre part une position claire dans ce dossier, une mise au débat public de la politique d’urbanisation outrancière de la friche en particulier, de Bruxelles en général et une défense des intérêts des bruxellois et non celui de la promotion immobilière.

 

                Dans l’attente de vous entendre ou de vous lire à ce propos, nous vous prions d’agréer, Monsieur, nos salutations les plus respectueuses.

 

                Pour les riverains et les comités de quartiers repris ci-avant. »

 

               

 

Si ce sujet vous intéresse ou vous préoccupe et que vous souhaitez rejoindre le groupe de riverains, envoyez un mail à site.josaphat@gmail.com avec vos coordonnées.

 

 

 

Interpellation au conseil communal du 31/05/2017

En juin 2016, un groupe de riverains du site Josaphat, Schaerbeekois et Everois, lançait une pétition dénonçant le projet immobilier programmé par la Région Bruxelloise sur le site de l’ancienne gare de triage « Josaphat ».

Vous avez été nombreux à signer cette pétition et à rédiger des commentaires très éloquents que vous pouvez encore lire sur le site « change.org ».

 

Fin du mois de janvier, cette pétition a été envoyée aux différentes instances communales et régionales en charge du dossier.

Leur réponse ne nous rassure absolument pas.

En effet, la Société d’aménagement urbain (SAU) a créé un site internet intitulé : « Josaphat, vivre et travailler dans un parc » . Parallèlement un prospectus publicitaire explicatif a été distribué aux riverains. Nous constatons que le seul changement apporté au projet initial est la réduction de logements des 1800 prévus à 1600. Aucune allusion aux problèmes liés à la mobilité, aucune allusion à tous les problèmes environnementaux !

Nos craintes ne sont donc pas apaisées. Elles sont d'autant plus fondées que le projet est saucissonné, ce qui devrait permettre aux promoteurs de réduire les études d’incidence et que l'appel à projet pour la première phase est déjà soumis aux promoteurs privés, avec un calendrier ne permettant pas de consultation citoyenne.

En tant que bruxellois, nous  demandons à être partie prenante de ce projet.

C’est pourquoi nous planifions une interpellation citoyenne auprès des conseils communaux des communes de Schaerbeek et d’Evere, les plus concernées.

Vous trouverez ci-dessous le contenu de cette interpellation.

 

Si vous souhaitez plus de transparence, d’informations complètes et de participation citoyenne, nous vous donnons rendez-vous au conseil communal (accès public libre) le 31 mai 2017 à 18h30.

Interpellation citoyenne Schaerbeek.docx
Document Microsoft Word 16.6 KB

Réunion de présentation du 10 décembre 2015

Lors de la réunion d'information du 10 décembre 2015,  peu de questions ont pu être posées et peu de réponses ont été apportées aux nombreuses interrogations ou souhaits des personnes présentes. Nous avons donc à nouveau interpellé les autorités compétentes et vous trouverez ci-dessous copie de notre courrier et de la réponse de la commune, seule à avoir répondu par écrit et par l'organisation d'une réunion, à l'initiative de Monsieur l'échevin Denis Grimberghs.

 

L'enquête publique relative au projet de schéma directeur et à l'étude d'incidences, annoncée initialement pour le mois de mars, est reportée à la fin de l'année. Le souhait des gestionnaires du projet est d'attendre l'approbation du nouveau code bruxellois, le Cobat, qui permettra probablement d'accélérer la procédure en se passant de PPAS et de permis de lotir (et donc de possibilité pour le public de s'exprimer?). L'avant projet de Cobat prévoit en effet qu'une valeur réglementaire sera conférée à certains éléments d'un schéma directeur. 

 

Il est probable que le schéma directeur qui sera mis à l'enquête publique sera différent de celui présenté en décembre car il intégrera quelques recommandations de l'étude d'incidences ainsi que des éléments de l'étude sur les espaces verts qui a été réalisée par le bureau Bas Smets. Nous espérons que ce sera le cas vu que le projet a grandement besoin d'amélioration...

 

Extraits de la présentation du Schéma Directeur
site Josaphat schéma directeur.pdf
Document Adobe Acrobat 699.9 KB
Courrier envoyé après la présentation publique de décembre 2015
2016 02 15 réaction ASBL Comité de quart
Document Adobe Acrobat 95.2 KB
Réponse de la commune à notre courrier de février 2015
2016 03 04 réponse ASBL comité de quarti
Document Adobe Acrobat 113.1 KB

Echos du projet de Schéma Directeur

A deux pas du quartier et en fond de jardin de nos membres et voisins de l'avenue Gilisquet et de la rue Arthur Roland s'étend le site ferroviaire de l'ancienne gare de triage de Josaphat.

 

Le projet de plan régional de développement durable (PRDD) retient le site comme un des 7 pôles de développement prioritaires (e.a pour répondre à la pression démographique annoncée). 

 

Selon les informations communiquée par la presse et la commune, le site accueillerait 1.800 logements répartis sur +/-12 ha, avec 45 % de logements publics à finalité sociale mais également  une école primaire francophone (650 places), deux crèches, un équipement sportif, des commerces de proximité, un hotel et des bureaux.... Enfin, 4 ha d’espaces verts seraient prévus (dont les nombreux talus entourant le site et qui serait maintenus en promenade verte)... mais ne semblent pas visibles sur les esquisses disponibles.

 

Par ailleurs et toujours selon le plan régional, "Les deux extrémités du site offrent des potentialités et des caractéristiques pour imaginer l’implantation de bâtiments élevés de type iconique". ...comprenez des tours ...

 

Enfin  l’accès des voitures vers les nouveaux logements (1.800) et vers l'établissement scolaire (650) sur le site se ferait principalement par l'entrée existante à partir de l’avenue Gustave Latinis....ce qui est impossible et inacceptable  au regard des problèmes récurrents à cet endroit aux heures de pointe. 

 

Plus d’info sur ce "plan stratégique" adopté par le gouvernement bruxellois sur le site http://www.prdd.be  ainsi que sur le site de l'adt http://www.adt-ato.be/fr/zones-stratégiques/josaphat

 

Ce projet inquiète fortement le comité de quartier à plus d'un titre : son ampleur, sa programmation (et notamment l'importance de la composante publique et sociale), la façon dont il est établi ( soit sans aucune communication ou dialogue avec les riverains...) et le sentiment que le propriétaire (Région bruxelloise via la SAU) souhaite densifier et valoriser à outrance cette première réserve foncière avec le soutien des communes d'Evere et de Schaerbeek qui pourront difficilement défendre les intérêts des riverains en s'opposant à leur collègues PS ou FDF du niveau régional.

 

Afin de permettre aux instances concernées de modifier le projet en temps opportun, nous avons interpellé la commune, la région (en tant qu'aménageur) et la SAU en envoyant les courriers en annexe.

 

Seule la commune nous a répondu . Nous n'avons par contre eu aucune réponse de la région ou de la SAU...

 

Ce projet devra en tout cas faire l'objet de consultation publique dans le futur et nous ne manquerons pas d'y être attentifs...et exigeants pour que la qualité de vie soit conservée dans nos quartiers.

 

 

Source : site internet de l'ADT
Source : site internet de l'ADT
Interpellation de juin 2014 initiée par le comité de quartier
2014 06 27 interpellation Josaphat Terde
Document Adobe Acrobat 1.2 MB
Réponse de Madame Jodogne
2014 06 20 réponse C Jodoigne à l'interp
Document Adobe Acrobat 88.1 KB
Réponse de Monsieur Clerfayt, Bourgmestre
2014 07 16 réponse Bourgmestre à l'inter
Document Adobe Acrobat 82.3 KB