Projet communal de Zone Résidentielle

LES TRAVAUX SONT (PRESQUE) FINIS !

L'entrepreneur Wegebo a mis le paquet pour terminer son chantier avant le début du congé du bâtiment  de juillet 2014. Il y est (presque) arrrivé et a cédé la place aux enfants pour les congés scolaires.

 

Si les plantations doivent être faites à la bonne saison (novembre), d'autres travaux et finitions doivent être réalisés et le comité de quartier envoie régulièrement des remarques à la commune qui assure le suivi avec l'entrepreneur ou avec ses services.

 

Les éclairages sont entretemps déplacés sur la place, les poubelles définitives arrivent, le service espaces verts planche sur une solution aux graviers dans l'espace de jeu, la signalisation et les arceaux vélos sont placés ....encore un peu de patience avant l'inauguration planifiée pour le 21 septembre 2014 !

 

Il faut à présent que la zone partagée soit utilisée comme il se doit et que les piétons, prioritaires, investissent l'espace le plus large de la route, tout en s'écartant en cas de passage de voitures bien entendu. La vue par les automobilistes des piétons prioritaires sur la rue est le meilleur moyen de s'assurer du respect des 20km/h que la zone impose !

LES TRAVAUX AVANCENT !

Planning prévisionnel

Le planning et phasage a été revu en septembre 2013 pour prendre en compte le retard résultant de la conjugaison de trois facteurs (selon l'entrepreneur) :

- le raccordement à l'égout (présent au centre de la rue) des gargouilles (évacuations d'eau de pluie des toitures de certaines maisons) qui se déversaient précédemment entre le trottoir et la rue semble prendere plus de temps qu'envisagé initialement.

- le manque d'informations (ou l'imprécision / retard de transmission de ces dernières) des compagnies disposant de canalisations en sous sols (eau, égouts, gaz, électricité, téléphone) 

- découverte d'une portance et perméabilité variable du sous sol, qui n'était pas apparue lors des sondages réalisé avant les travaux et qui a entrainé une modification du type de sous fondation. Ce point a nécessité de nouveaux sondages du sol dans les rues en travaux, des discussions quant au meilleur système de substitution et des tests (sondage) de la solution proposée par l'entrepreneur. Conséquence : beaucoup de temps consacré à l'analyse et une décision prise par la commune : les sous fondations seront réalisées en béton drainant stabilisé dans toutes les rues. En outre,  les zones de stationnement ne seront plus drainantes (cette partie sera refaite dans la rue Coopman).

 

Le planning revu en septembre 2013, sous réserve d'intempéries et autres surprises de chantier, devrait être le suivant :

 

Phase 1: Mei-Juin-Août-Septembre 2013 : Charles Vanderstappen – Theo Coopman – Alexandre De Craene (1ère partie)

Phase 2: Juin-Août-septembre-octobre 2013 : Alexandre De Craene (2ème partie)– Julius Hoste

Phase 3 :  Août-septembre-octobre-novembre 2013 : Arthur Roland

Phase 4: Décembre, Janvier, Février 2014 : placettes au croisement entre Désiré Desmet et Herman Richir et entre Hubert Krains et Désiré Desmet

Phase 5 : Mars-Avril 2014 : Hubert Krains (partie vers Gilisquet) et Désiré Desmet (partie vers Guffens)

Phase 6 : Avril-Mai 2014 : Victor Vanderhoeft et Désiré Desmet (partie centrale)

Phase 7 : Mai -Juin 2014 : Désiré Desmet (partie entre Tilleul et Vanderhoeft), 

Phase 8 : Mai-Juin-Juillet 2014 : avenue Foucart

 

L'asphaltage des croisements et virages se fera en trois interventions et regroupera plusieurs croisements : fin octobre 2013 pour la partie du quartier entre Foucart et Wauters; mi novembre 2013 pour Arthur Roland et début juin 2014 pour le solde (partie entre Foucart et Gilisquet).  

 

Planning revu septembre 2013
2013 09 03 Planning wegebo 2.pdf
Document Adobe Acrobat 262.5 KB

Entrepreneur et détails pratiques

Les travaux sont par l’entreprise WEGEBO (groupe Colas) pour le compte de la commune de Schaerbeek.

 

Les travaux se réalisent par phase et par zone et plus d’informations pratiques sont reprises au toutes boites distribué par la commune, maître d'ouvrage des travaux.

 

Comme vous l'avez constaté et malgré nos demandes, nous n'avons pas obtenu le maintien d'un espace jeu sur le square de l'avenue Foucart durant les travaux,  l'entrepreneur Wegebo devant y entreposer les véhicules de chantier, les installations de chantier (cabane, groupe électrogène), les pavés de rue récupérés (en porphyre) ainsi que les nouveaux pavés (en béton), etc…et la sécurité du chantier primant ! Nous conseillons aux habitués de profiter du parc Albert tout proche durant les travaux.

 

L'entrepreneur nous a signalé vouloir minimiser les périodes d'inaccessibilité complète aux véhicules et est disposé à organiser les cas particuliers (déménagements, travaux dans les maisons, etc..) pour autant qu'il en soit (rapidement !) informé.  

 

En outre, si le démontage des trottoirs entraîne pour certains riverains une différence de niveau trop importante pour accéder à leur logement, l’entrepreneur pourra -à la demande-placer une marche provisoire supplémentaire.

 

En ce qui concerne le ramassage des immondices, Bruxelles Propreté a distribué un toutes-boîtes précisant aux riverains plusieurs points de dépôt de sac poubelle, aux extrémités des voiries en travaux. Comme ce changement d'habitude temporaire peut s'avérer compliqué pour les personnes âgées ou à mobilité réduite, nous conseillons et invitons leurs voisins à leurs donner un coup de main !  

 

Enfin et en cas de question sur le déroulement ou les modalités des travaux, n'hésitez pas à prendre contact avec :

- le service voirie Tél. 02-244.76.72 – mpouillard@ schaerbeek.irisnet.be

- l'entrepreneur Wegebo : Tél. 02/4820740  

 

Le chef de chantier est sur place pour toutes questions d’accessibilité à une habitation. Demander Kurt.

 

 

Déroulement "type" des travaux par rue

Les travaux suivent approximativement l'ordre suivant :

  • enlèvement de la couche supérieure (asphalte et dalles de trottoir)
  • placement d'une fondation en béton maigre sur une largeur équivalente au trottoir enlevé, pour assurer passage des piétons et stabilité 
  • placement du nouveau revêtement (dalle béton, asphalte, bordures) placement du mobilier urbain éventuel (bac à fleurs, boxes vélos, bancs,) et finitions. 
  • raccordement des gargouilles (c'est à dire les évacuations d'eau de pluie des toitures de certaines maisons qui se rejettent chez certains en voirie). Ce travail prend du temps vu la nécessité de creuser une tranchée jusqu'au collecteur principal d'égout (récemment rénové par Vivaqua) afin d'y raccorder, avec un nouveau tuyau, l'évacuation d'eau de pluie à partir de la limite de propriété. Il est utile de noter que la partie du tuyau située dans le jardinet avant est laissée en l'état (bon ou mauvais!) et nous vous conseillons de profiter de l'occasion pour vérifier le bon écoulement des eaux vers la voirie dans l'espace privé également. En outre et si l'évacuation d'eau présente dans le trottoir actuel n'est plus utilisée, il est possible et conseillé de le signaler à la commune pour limiter les frais et la durée du chantier. Un courrier sera envoyé par la commune à cette fin aux personnes concernées.
  • réalisation de la fondation de la voirie (et récupération des pavés porphyres) : une couche d'environ 60 cm d'épaisseur devrait être enlevée et remplacée.
  • placement du mobilier urbain éventuel (bac à fleurs, boxes vélos, bancs,) et finitions. 

 

Déroulement type
Voici comment se déroulent les travaux, en quelques images et selon les informations en notre possession - susceptibles de modifications (améliorations) avec l'expérience acquise?
évoution travaux ZR.pdf
Document Adobe Acrobat 2.4 MB

Après travaux, le revêtement des rues se composera :

  • des anciens pavés de rue en porphyre, récupérés sous l'asphalte existante et placés dans les zones de stationnement, pour les délimiter 
  • de pavés béton drainant 28x15x8 finition platine pour le reste de la voirie et la majeure partie du square de l'avenue Foucart, à l'exception des croisements sur lesquels un revêtement classique en asphalte sera placé sur toute la largeur de voirie (de muret à muret)
  • de bordures en béton pour séparer les haies qui n'en seraient pas pourvues de l'espace public mais également les zones de stationnement du reste de la voirie ainsi que les parties en asphalte des parties en pavés, le tout en vue de stabiliser ces pavés
  • de bordures en pierres bleues pour délimiter les futures fosses d'arbre prévues à certains endroits (cfr plan)

 

Présentation du projet en cours
Présentation powerpoint réalisée par la commune et exposée dans le stand info du comité de quartier lors du dimanche sans voitures
13_09_22_Présentation_Terdelt_journée_sa
Document Adobe Acrobat 1.6 MB

Revêtement en pavés béton grenaillés

Mobilier urbain

  • les luminaires typiques et uniques de la cité jardin seront maintenus 
  • des bancs en bois seront placés sur la place et à d'autres endroits du quartier  (cfr plan sur site internet)
  • des petits rochers seront placés pour délimiter des espaces verts et les protéger de la circulation 
  • la place accueillera des jeux pour les petits  (château et toboggan, etc.)  mais aussi pour les plus grands  (table de ping pong en béton, piste de pétanque) ainsi que des bulles à vert enterrée, un canisite et des espaces dégagés pour d'autres activités (foot ou activités du comité de quartier notamment).

A noter qu'en ce qui concerne les boxes vélos, la commune a choisi, pour des raisons budgétaires, de commander un modèle existant (cfr photo) et de renoncer à la production de celui dessiné par le lauréat du concours organisé par "Terdelt sur son 21" avec l'école St Luc

PLAN D'EXECUTION DEFINITIF

Plan d'execution des travaux
11 11 28_Projet Terdelt_3.1.0_Complet.pd
Document Adobe Acrobat 9.0 MB

PERMIS D'URBANISME DELIVRE - PLAN ADAPTE

Le permis d'urbanisme a été délivré le 20 novembre 2011 et une réunion d'information s'est tenu le 28 novembre, présentant les principales modifications intervenues, suite aux remarques des habitants, de la commission de concertation et des différentes autorités compétentes :

  1.  Matériaux : trois types de matériaux ont été retenus
    1. Pour le stationnement : récupération des pavés de rue se trouvant sous l’asphalte.
    2. Espace partagé (le reste de la voirie) : pavé en béton gris, joints drainants en poussier
    3. Carrefours et placettes : asphalte
  2. Elargissement du recul entre zone de stationnement et partie privative (1m minimum et jusqu’à 2m dans certaines rues), suppression des accotements verdurisés et élargissement de l’espace partagé (de 3 ,65m à 4,10m en fonction des rues).
  3. Egouttage et perméabilité : Vivaqua procédera à des remplacements de parties d’égouts dans toutes les rues, les descentes d’eau pluviales privatives seront raccordées à l’égout public, la perméabilité du sol a été étudiée et les matériaux drainants (sous les pavés bétons) ont été validés. Des avaloirs seront placés tous les 25m.
  4. Modification des options de modifications de côté de stationnement (cfr supra) et optimalisation du nombre de places (ajouts de 14 emplacements, principalement autour de la place Foucart et sur les placettes de la rue Desmet).
  5. Remplacement des gros cailloux (dispositif anti stationnement dans les virages, pour assurer sécurité usagers et passage véhicules de secours) par des petits cailloux entourés de plantations, dont 7 érables planes (acer platanoides) répartis dans le quartier.
  6. Sens circulation : pas de changements par rapport au projet mais cet élément n’est pas sujet à permis et pourra donc être revu si nécessaire. Un essai d’inversion de sens dans la rue Roland sera réalisé prochainement.
  7. Square de l’avenue Foucart : confirmation de l’abattage des marronniers (malades) et remplacements par deux grands tilleuls et 13 févier d’amérique (gleditsia triacanthos). Suppression du jeu pour skate et ajout d’une table de ping pong. Redistribution des autres éléments (pétanque, bancs, jeux d’enfants) autour du square et espace dégagé au centre.
  8. Boxs vélos : emplacements prévus sont maintenus (endroits ne gênant pas la circulation ou le stationnement des voitures). 
  9. Rue Guffens : le chemin piéton à l’arrière des stationnements en épis (dans le parc) est à présent rectiligne et d’une largeur de 2m. Le gabion (pierres maintenues dans un grillage) verdurisé séparant stationnement en épis et chemin piéton est réduit à 1m de haut et alternera avec des haies. Les arbustes abattus seront remplacés par 6 érables (acer negundo)

 

plan du permis d'urbanisme
11 11 28_Projet Terdelt_3.1.0_Complet.pd
Document Adobe Acrobat 9.3 MB

AVIS FAVORABLE de la Commission de Concertation

voici l'avis de la commission de concertation, délivré sur base des remarques émises lors de l'enquête publique ou lors de la réunion de concertation du 29  avril 2011. Cet avis est favorable, sous conditions (17).

Avis Commission de la concertation du 29 avril 2011
avis CdC zone 20 Terdelt 29 avril 2011.p
Document Adobe Acrobat 732.5 KB

De nombreux habitants du quartier ont participé à la réunion de concertation. Cela témoigne de l’intérêt des habitants pour le développement de la cité jardin Terdelt. Nous avions souhaité que chaque habitant ait l’occasion d’analyser les plans et fasse le cas échéant les remarques constructives et motivées pour apporter les modifications nécessaires d’éléments qui nous auraient échappés et qui les préoccupent : un arbre ou rocher mal placé, un changement du côté de stationnement, un autre choix de matériel. Nous sommes heureux de voir que la mobilisation a été importante à cet égard.

 

 

Remarques principales du Comité de quartier émises lors de l'enquête publique

  • Accotement durci (accotement séparant les propriétés privatives de la bande de stationnement) : il nous parait plus opportun, pour permettre le confort des usagers (ouverture des portes des véhicules, sortie de vélo des zones de recul ou maison) d’augmenter la largeur de ces accotements à 100cm. Ces augmentations seraient compensées par une réduction de l’accotement non durci de 40 cm pour les profils de voirie 2 et 3.

 

  • Largeur des bandes voiries en profil 2 et 3 : nous suggérons de placer deux bandes de voirie centrale en béton de largeur équivalente, le déplacement de l’axe central de la voirie ne paraissant pas un obstacle à ce changement (le raccordement des égouttoirs au collecteur central pouvant être oblique et non vertical) permettant plus de confort aux usagers.

 

  • Perméabilité : nous avons pu lire que le type de fondation et sous fondation drainante ne sera déterminé qu’en fonction de la nature du sol et du sous sol. La bonne perméabilité des matériaux et des fondations et sous-fondation est essentielle à la durabilité du projet, un manque de perméabilité engendrant une stagnation des eaux en surface avec un danger certain pour les usagers et une détérioration rapide des aménagements et des propriétés (entre autres murets) voisines. Nous souhaitons que des normes claires soient préconisées en termes de perméabilité totale du revêtement et suggérons : 
    • une norme de 0,07 l/s.m²,
    • que les études de sol et du sous sol soient effectivement réalisées rapidement pour déterminer le type de fondation drainante appropriée
    • qu’une garantie de 20 ans minimum soit imposée en termes de non colmatage de la capacité tampon des revêtements drainants et fondations choisis.
    • que la capacité drainante soit assurée également par le placement d’un géotextile continu
    • que les eaux qui ne pourraient s’écouler dans le sol en raison de sa perméabilité soient redirigées vers l’égout.
    • que plus d’avaloirs (raccordés à l’égout) soient placés dans les rues et sur le square de l’avenue Foucart.

 

  • Accotement non durci : nous ne pouvons pas imaginer que cette zone ne soit pas équipée de fondation et sous fondation suffisante (perméable) au moins équivalente à l’accotement durci, afin d’éviter qu’en cas de non respect ou non placement des plantations envisagées (vu les nombreuses réactions négatives perçues dans le quartier à cet égard), ces zones ne présentent rapidement une variation de trous dangereux pour les usagers et peu valorisant pour les habitations. Si elles sont plantées, il y a lieu de tenir compte d’un recul suffisant le long de l’alignement pour permettre l’entretien des murets et des haies. A noter que si ces zones ne devaient pas être plantées, il y aurait lieu de prévoir une distinction claire ou un dispositif empêchant ou décourageant l’usage de ces zones pour circuler et pour éviter toute possibilité de parking en double file.

 

 

  • Choix des matériaux en bétons drainants: vu les inquiétudes perçues dans les réunions publiques, nous suggérons qu’un test des matériaux proposé soit réalisé afin de vérifier si les dalles de bétons drainantes envisagées en accotement durci , les zones centrales de caniveau en béton ou pavés et les bandes de stationnement soient pratiques et praticables et ne posent pas de soucis (enfoncement des haut talons, pieds des motos et vélos, etc ). Les pavés bétons et joints envisagés sur les croisements de voiries devraient également être assez « roulant » pour les cyclistes et ne pas constituer un trop grand inconfort (même si nous comprenons bien entendu l’avantage de cette modification de revêtement aux croisements en vue de prévenir l’usager de l’approche d’un danger potentiel).

 

  • Egouttage privatifs: nous rappelons que de nombreuses maisons ont des toitures disposant d’une évacuation d’eau de pluie qui se rejette actuellement dans la pierre bleue de bordure du trottoir (soit en dessous du niveau fini futur de la voirie). Les raccordements à l’égouttage central sont à prévoir en charge pour l’entreprise exécutant les travaux.

 

  • Impétrants : Nous comprenons que les impétrants seront invités à faire leurs travaux préalablement à l’aménagement. Nous souhaiterions que ces travaux puissent s’exécuter en même temps que le chantier principal pour limiter la durée d’intervention dans chaque rue et signalons que la plupart des compagnies d’impétrants (raccordement eau sanitaire, téléphone, gaz et électricité) ont réalisé les travaux en 2007 et 2008 et que seule la conduite d’égouttage principale Vivaqua en voirie n’a pas été remplacée. A cet égard, nous pensons qu’il serait opportun que Vivaqua procède au remplacement de cette conduite pour éviter de devoir prochainement rouvrir tout le quartier pour la changer… Différents effondrement de voirie intervenus laissent penser que le remplacement pourrait utilement être envisagé (n.b : Vivaqua procède actuellement à l’entretien de cette conduite et serait donc à même de fournir un rapport sur l’état de la conduite)

 

  • Travaux : Nous apprécions le planning travaux proposant de commencer le chantier par l’aménagement du nouveau parking en épis sur la rue Guffens et de poursuivre en travaillant rue par rue, de façon à limiter l’impact négatif et les difficultés de stationnement/circulation durant le chantier. Outre ces conditions, nous souhaitons :
    • que des assurances spécifiques soient imposées à l’entreprise en charge des travaux pour prévoir l’indemnisation des écroulements de murets privatifs et d’infiltrations d’eau dans les caves (nombreux cas d’infiltration en 2007 et 2008 suite aux travaux d’impétrants),
    • qu’un calendrier soit imposé et que le respect des délais d’exécutions totaux et partiels (par rue) soit repris en obligation de résultat.
    • qu’une communication importante soit réalisée durant le chantier par l’entrepreneur vu l’ampleur et la durée du chantier, de façon à permettre aux usagers d’anticiper les inconvénients et limiter les plaintes…

 

  • Stationnement/Bande de stationnement : les bandes ne reprennent pas l’indication des places de parking (P) et la situation précise de celles-ci. Nous craignons que la réalité de l’implémentation sur site conduira au constat de pertes de places supplémentaires au regard des entrées des maisons, de l’éventuel recul nécessaire aux sorties des garages souterrains ou d’un solde insuffisant d’espace utile entre les contraintes précitées. Afin d’éviter des pertes de stationnement, vu l’intérêt apporté à cette question par la majorité des habitants, nous souhaitons :
    • que le parking soit autorisé sur l’intérieur des courbes des rues donnant sur le square de l’avenue Foucart, soit les virages entre l’avenue Foucart et la rue C.Vanderstappen, entre la rue H. Richir et l’avenue Foucart, et - si la demande des habitants de ces rues de maintenir le stationnement du côté actuel est reçue - entre la rue J. Hoste et l’avenue Foucart et entre l’avenue Foucart et de la rue H Krains.
    • que certaines bandes de stationnement soient agrandies à différents endroits (début ou fin de rue), ce qui semble pouvoir être fait à différents endroits sans impact négatif  et sans empiéter sur les carrefours
    • que la placette au croisement H.Krains/D.Desmet soit équipée comme celle du croisement H.Richir/D.Desmet
    • que les arbres prévus en fin de bande à certains endroits pourraient être utilement déplacés en entrée ou sortie de zone (de part et d’autre des trottoirs restant en place à ces endroits).

 

  • Parking en épis sur l’avenue Guffens : nous proposons que le gabion séparant les parkings du parc soit verdurisé et proposons, pour renforcer par la même occasion la sécurisation des véhicules, l’aubépine ou équivalent. Vu les pertes de places de stationnement dans les rues réaménagées, le parking en épis est une excellente solution et sa réalisation effective est pour nous une condition essentielle du projet.

 

  • Square de l’avenue Foucart : nous sommes heureux de voir que le projet reprend les ailes du papillon et prévoit des espaces utiles pour nos activités. L’absence de circulation traversante sur cette espace de rencontre améliorera la convivialité de cet espace central. Nous pensons néanmoins que
    • l’entrée en zone résidentielle de part et d’autre du square n’est pas assez marqué (ajout d’arbres pour encadrer l’entrée dans la zone ?)
    • nous souhaitons avoir une clef pour enlever les potelets amovibles lors de nos activités (acheminement du matériel)
    • notre panneau information actuellement situé dans un jardin du foyer schaerbeekois devrait être placé sur la place.
    • la suppression des cerisiers entre le square et l’avenue du Tilleul ne nous paraît pas indispensable vu qu’aucun aménagement n’est prévu en borne centrale (sauf à l’endroit prévu pour le placement d’un abri vélos).

 

  • sens de circulation : nous comprenons l’utilité des modifications de sens de circulation pour empêcher la circulation de transit et suggérons qu’une modification du sens d’une partie de la rue Roland soit étudiée et envisagée si elle répond aux soucis exprimés par les habitants de cette rue lors des réunions publiques. Les modifications de sens engendrant également des modifications d’habitudes et l’apparition de nouvelles priorités de droite, il y aura lieu d’assurer un contrôle et une sécurisation de ces changements.

Projet Zone Résidentielle expliqué par le comité de quartier :

Origine du projet

 

Ce projet communal est né des réflexions de la commune dans le cadre de la réalisation du plan communal de mobilité et des remarques du comité de quartier et de nombreux habitants (dont des personnes moins valides) faisant état :

  • des difficultés de circuler sur les trottoirs cabossés et trop étroits,

  • de la vitesse de certains véhicules conduisant les enfants à l'école 17 ou traversant le quartier,

  • de l'étroitesse des voiries ne permettant parfois que difficilement le passage de véhicules de secours

  • de l’état catastrophique de certaines voiries

 

Qu’est ce qu’une zone résidentielle ?

 

Une zone résidentielle est, en gros, une zone ou la circulation est limitée à 20 km/h, sans trottoirs et où l'ensemble de la voirie est un espace partagé entre ses différents usagers (piétons, voitures, cyclistes). On peut donc marcher au centre de la voirie, tout en laissant passer les véhicules bien entendu, l’espace utile étant plus large vu la suppression des trottoirs.

 

Le parking est indiqué au sol par des codes couleurs ou par un revêtement spécifique et les entrées de la zone résidentielle (limite avec axes avoisinants) sont rendus perceptibles pour les usagers par des aménagements spécifiques (casses vitesses ou trottoirs traversant du type de celui placé au croisement Wauters/De Craene) et par une signalisation au moyen des panneaux de signalisation F12A et F12B.

 

Pourquoi faire une zone résidentielle ? Ne vaut-il pas mieux ne rien changer et refaire à l’identique ? N’est ce pas préférable pour ne pas perdre de stationnement ? 

  • Refaire à l’identique n’est pas l’option retenue lors de l’élaboration du plan communal de mobilité en 2006-2008 et approuvée au conseil communal de mars 2008. Il faudrait donc reprendre dans ce cas ce projet à zéro et remettre en cause ce choix politique : cela ne serait possible qu’à partir de 2013 (après élection d’octobre 2012) et seulement si la majorité communale change et, dans ce cas, cela conduirait à une rénovation des voiries au plus tôt en 2015 (études, marchés..).
  • Reconstruire les trottoirs implique leur élargissement (normes en vigueur), limitant fortement la largeur de passage dans les voiries. Vu les largeurs de voiries nécessaires aux véhicules de services (pompiers, camion poubelles) et aux trottoirs, il est possible que le stationnement dans les rues de 6m de large (Vanderhoeft, Coopman, Roland, Désiré Desmet) soit supprimé pour privilégier la circulation.
  • Un réaménagement à l’identique engendrerait les mêmes « pertes » d’emplacements de parking (une ou deux par rues dans le projet) car ces emplacements situées dans les virages sont contraires aux normes (danger vu l’absence de visibilité à l’approche des croisements, passage des véhicules de services). A noter que nous sommes sans doute le seul quartier de Schaerbeek (et de Bruxelles ?) qui verra les places perdues compensées par de nouvelles places créées en épis dans la rue Guffens. 

 

Supprimer les trottoirs, est-ce dangereux et irresponsable ?

  • La suppression des trottoirs s’accompagne du droit, dans une zone résidentielle, de marcher au centre de la voirie, sur un espace suffisamment large (de 3m30 à 4m) pour permettre aux piétons et cyclistes de se mettre sur le côté quand un véhicule passe, sans compter la possibilité de se mettre entre deux véhicules stationnés ou sur la zone d’accotement séparant cette zone stationnement des maisons.
  • Toute la zone résidentielle sera protégée par une imposition légale à 20km/h et l’entrée dans les rues du quartier l’indiquera visiblement, par le panneau bleu « zone résidentielle » et par le placement de trottoirs traversants (voir celui placé au carrefour rue Wauters, rue Decraene) rappelant à l’automobiliste qu’il entre dans une zone spécifique.
  • Le type de revêtement au sol : deux bandes de bétons séparées par une zone perméable et un accotement avec plantations découragent la vitesse excessive.
  • Nous ne voyons actuellement pas beaucoup d’habitants marcher sur les trottoirs dans notre quartier, sans conséquences fâcheuses à ce jour.
  • De nombreuses zones résidentielles existent depuis des dizaines d’années de par le monde, au plus grand plaisir de leurs habitants.
  • La modification de certains sens de circulation est réfléchie pour décourager la circulation de transit réservant de facto l’usage de la zone résidentielle aux habitants et à leurs visiteurs. Le trafic généré par l’école 17 est amélioré par l’aménagement de la rue Guffens (élargie dans sa parte vers la rue du Tilleul et l’ajout de zones de Kiss and Ride) et l’avenue Foucart (possibilité de demi tour avant le square).

Début de la procédure

 

Le projet de zones résidentielles (deux zones de part et d'autre de l’avenue Foucart) est inscrit au plan communal de mobilité de la commune (PCM), approuvé au conseil communal en mars 2008.

 

Il est repris en priorité 2, priorité à moyen terme – 3 à 6 ans en phase 3 du PCM.

 

Afin de concrétiser sur plans l’implantation de la zone résidentielle, la commune a fait appel à un bureau d’étude et ce sont les bureaux Maenhout et mesO qui a été désigné.

 

La rue A. Roland a été ajoutée à l'étude à la demande de certains de ses habitants et du comité de quartier.

 

L'esquisse réalisée par le bureau d’étude et présentée lors de la première réunion de présentation du projet (février 2010) était le fruit de l'appel à projet.

 

Un comité d'accompagnement a été mis sur place et a accompagné et orienté l’étude du projet.

 

Le comité d’accompagnement est constitué de fonctionnaires communaux,régionaux et d'habitants du quartier (membres et non membres du comité de quartier)

 

5 réunions du comité d'accompagnement ont été tenues ainsi que 4 grandes réunions publiques organisées par la commune, ou chacun a pu donner son avis, ses suggestions ou exprimer son opposition.  

 

Point de vue du Conseil d’administration du Comité de Quartier

 

Le principe de créer les zones résidentielles à Terdelt est supporté par le CA qui croit en la plus value qu'une zone résidentielle peut apporter au quartier en termes de convivialité, de qualité de vie et de valorisation des immeubles se trouvant dans la zone.

 

La commune nous ayant signifié sa volonté de faire rénover les voiries dans le cadre du projet et ne procéder qu’au « bouchage » des trous en attendant, nous insistons sur la nécessaire poursuite du projet afin d’espérer un réaménagement rapide et stopper la dégradation et dévalorisation constatée.

 

Le projet touche 9 des 15 rues de la cité jardin et entrainera sans doute des aménagements sur l’avenue Foucart et la rue Guffens, portant l’intérêt du projet pour les habitants à 11 rues sur 15. Les autres rues non concernées ne doivent naturellement pas être oubliées ou négligées, ce qui n’est en tout cas pas le cas actuellement en termes de revêtement de voirie, relativement récent pour la plupart.  Une attention particulière devra être apportée à la vitesse sur la rue Gilisquet, pour permettre la sécurisation des passages et liens entre les deux parties de zone résidentielle que cet axe sépare.

 

Une zone résidentielle doit être développée en collaboration avec les habitants et la compréhension du concept est essentielle pour assurer un débat ou un soutien constructif.

 

Depuis trois ans, nous cherchons pour cette raison à informer tous les habitants (sans exclusivité car tout le monde est le bienvenu) sur l'enjeu d'une zone résidentielle pour notre quartier-cfr informations et actions reprises ci-après). Certaines informations spécifiques ont été reprises dans des info bulletins, réservés quant à eux aux membres, et vous trouverez en annexe un relevé de l'ensemble des actions et informations relatives au projet,

 

Nous soutenons le concept de zone résidentielle mais cela ne veut pas dire que nous soutenions n’importe quel projet. Pour rappel, l'esquisse présentée en février 2010 par le bureau d’étude lors du concours et de la première séance publique n’avait été validée ni par le comité de quartier ni par aucun habitant à notre connaissance.

 

Nous avons fait part dès prise de connaissance de l’esquisse de nombreuses remarques constructives tant à la commune qu’au bureau en charge.

 

Une de ces remarques, car les enjeux de la zone sont plus nombreux, concernait le parking qui était l'élément perceptible de l'inquiétude d'une majorité d'habitant et qui nous a paru de suite un obstacle à la réussite de la réalisation d'une zone résidentielle, que nous soutenions. Il est important de noter que le concept d’une zone résidentielle n’implique pas la suppression du parking dans certaines rues. Nous avons donc demandé d’étudier et revoir la suppression du parking dans les voiries concernées par celles-ci.

 

Nous avons également réalisé un comptage du nombre de véhicule garé (bien ou mal) dans la zone (en soirée et hors congé scolaire) et ce sur l'ensemble des voiries concernées par le projet et avons demandé au bureau d’étude de faire de même pour confronter les résultats.

 

Une pétition diligentée par un habitant dans certaines rues du quartier en vue de s’opposer à la suppression du stationnement envisagé dans les rues précitées a été également envoyée à la commune.

 

Suite à ces remarques, la commune a demandé au bureau d’étude d’adapter le projet et la version adaptée, qui maintient le stationnement dans toutes les rues et prévoit des emplacements pour boxs vélos et du stationnement en épis dans la rue Guffens, a été présentée aux représentants des pétitionnaires, au comité d’accompagnement et enfin au public le 18 octobre 2010. Ce projet revu, basé sur un mesurage et comptage précis du quartier et des emplacements de parking, a reçu un accueil favorable. Il faut préciser que le projet a été fortement amélioré et que la présentation didactique permet de se rendre compte de l’intérêt d’une zone résidentielle et de la qualité de l’aménagement projeté. La commune a noté les remarques pertinentes formulées par les habitants relativement à certains aspects à améliorer ou à étudier. Vous trouverez la présentation du projet sur le site.

 

La quatrième et dernière présentation du 14 mars 2011 a permis de prendre connaissance du projet tel qu'il est soumis à enquête publique. Certaines remarques (qui devront être répétées dans le cadre de l'enquête publique par ceux qui les ont faites pour être prises en compte) ont été émises.

 

Le comité de quartier a fait des remarques (voir supra)  sur certains aspects : choix des matériaux, conditions d’exécution de chantier, etc.  mais soutient ce projet qui permettra enfin de rénover nos voiries en 2012 avec un modèle d'aménagement de voirie qui valorisera durablement la cité jardin (et ses maisons) et qui renforcera encore la convivialité et la qualité de vie dans notre quartier.

 

Nous avons souhaité que chaque habitant analyse encore les plans et fasse le cas échéant les remarques constructives et motivées pour apporter les modifications nécessaires des éléments que nous n'aurions pas vu et qui les préoccupe : un arbre ou rocher mal placé, un changement du côté de stationnement, un autre choix de matériel. Nous sommes heureux de voir que la mobilisation a été importante à cet égard également.

 

 

Actions d’informations du comité de quartier

 

Terdeltus Residentialis 

La mascotte de la semaine de la mobilité 2008 avait deux grandes ailes et répondait au « doux » nom scientifique de « Terdeltus Residentialis ». Vous avez été près de 150 à afficher à vos fenêtres ce magnifique papillon dont les nervures des ailes représentent les rues du quartier concernées par le projet de zones résidentielles. Un stand d’information a été tenu sur le sujet sur le square de l’avenue Foucart le dimanche 21 septembre 2008.





Visites de zones Résidentielles

 

 

Vous avez été une quarantaine à participer à notre visite de zones résidentielles organisée le samedi 20 septembre 2008 en collaboration avec Monsieur Philippe Debry, chef de cabinet de l’échevinat des Travaux Publics, de la Mobilité et du Développement Durable. En bus communal d’abord et bien sûr ensuite à pied, nous avons parcouru de nombreuses rues de Louvain La Neuve, Ottignies et Evere à la découverte des spécificités de ces rues en zone résidentielle, admirant les divers aménagements possibles, en comparant le mobilier urbain, les différents types de revêtements de sol, la signalisation ou encore la couleur du lignage.

En plus d’être instructif, nous avons tous apprécié nous promener dans ces voiries et constater le succès de ces espaces partagés entre tous les usagers. La présence de Salvatore, en chaise roulante, nous a également permis de repérer les quelques défauts de certains aménagements, nous rappelant que l’aspect esthétique ne peut occulter l’aspect pratique et dans ce cas même, praticable ! Vous trouverez ci-après quelques noms de zones que nous vous invitons à visiter:

-) A OTTIGNIES : Rue Lucas.
-) A LOUVAIN LA NEUVE , quartier de Lauzelle : rues de bonne espérance et du prieuré, cours de Cromignon, cours de Charles Gheude, cours Marie d'Oignies, cours des trois Fontaines.
-) A EVERE : rues K van Neerom, Kent, du maquis, clos de la §Ballade, clos de la Pastourelle, chemin de Gastendelle, rue du Péloponèse.

Séance d’information du 12 décembre 2008 et présentation de l’IBSR et du reportage photographique de la visite, vioir PV de la réunion.

Lâcher de ballon septembre 2009
Lâcher de ballon septembre 2009


Invités tout comme les 47 autres élus communaux, Messieurs Bernard Clerfayt, bourgmestre en titre et Georges Verzin, échevin, nous ont rejoints sur la place de l’avenue Foucart le samedi 19 septembre 2009 à 17h00 pour assister à l’envol spectaculaire de ces ballons arborant fièrement l’effigie du papillon, rappel de notre attente par rapport à la rénovation des voiries et la réalisation des zones résidentielles. Un stand d’information a été tenu sur le square de l’avenue Foucart.

10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1, Lâchez !

 

 

Toute boite explicatif

 

Vu la pléthore de projets du comité de quartier et de la commune sur le quartier en 2010, un toute boite explicatif a été distribué (à voir également sur ce site) et le point de vue du comité de quartier a été précisé, pour éviter les malentendus et interprétations.

 

 

Liens utiles:

-) pv soirée info "zone résidentielle" du 12-12-2008.
-) Circulaire ministérielle du 23 juin 1978 relative aux zones résidentielles (MB 28 juin 1978).
-) Extrait du Plan Communal de Mobilité (PCM).

Article dans "Lesoir.be" du mardi 02 mars 2010 : La cité Terdelt en zone résidentielle

Extrait du Plan Communal de Mobilité
Fiche descriptive phase 3
extrait PCM phase 3.pdf
Document Adobe Acrobat 451.9 KB
CemaThèque
cematheque19_200611_19 - b-1.jpg
Image JPG 610.7 KB